Gazouillis

De nos nouvelles

48h de la bande dessinée et Cellules grises

L’opération 48h de la bande des­si­née est l’occasion de faire un tour chez les libraires et maga­sins de BD pour y récu­pé­rer un album gra­tuit. Aux États-Unis, les Free Comics Day existent depuis long­temps, il semble que les édi­teurs cherchent à les repro­duire en France. En cher­chant sur le site de l’événement les enseignes par­te­naires, je suis tom­bé sur Cel­lules grises Album. Connu de mes amis rôlistes esson­niens, Cel­lules grises est la prin­ci­pale bou­tique du dépar­te­ment de jeux de rôle, de pla­teau, figu­rines, cartes, etc. C’était donc l’occasion d’y faire un tour, je n’y avais rien ache­té depuis le 22 avril 2005, il y a presque huit ans.

J’ai retrou­vé le che­min sans pro­blème, par contre une fois dans le centre com­mer­cial j’étais com­plè­te­ment per­du. Je ne recon­nais­sais rien. Nous avons tout de même trou­vé la bou­tique grâce aux plans. La bou­tique a chan­gé d’endroit, et comme le nom l’indique, il y a aus­si des bandes des­si­nées en vente. Au niveau jeu, il y a de nom­breux jeux de pla­teau, des jeux de rôle en fran­çais (des tra­duc­tions pour la plu­part) ; en figu­rines, il y a prin­ci­pa­le­ment du GW, avec quelques autres choses, prin­ci­pa­le­ment du Dust. Dans une cor­beille, traînent de vieux stocks de War­ma­chine, Infi­ni­ty et Hell Dora­do. J’avais écris sur µGa­zouillis mon inté­rêt pour Dread­ball et j’ai été sur­pris de voir le jeu en vente ; c’est rare qu’un jeu en anglais soit ven­du dans la bou­tique. Je me sou­viens que j’allais à Paris, en par­ti­cu­lier au sous-sol du Des­cartes de la rue des Écoles, pour y assou­vir mes envies de sup­plé­ments pour Mage : the Ascen­sion en ver­sion ori­gi­nale ; il n’y avait que les nou­veau­tés en peu d’exemplaire, peut-être pour moi et un ou deux autres conteurs.

J’étais content de voir que le gérant était dans la bou­tique, j’ai pu dis­cu­ter un peu. Il semble que la bou­tique ait chan­gé d’emplacement il y a cinq ans. À la même période, le gérant a ouvert une fran­chise Album. Je crois me sou­ve­nir qu’il y avait un Album qui s’était ouvert près de Cel­lules grises, à moins que ce ne soit qu’un mar­chand de journaux/librairie (il y a un KFC à la place main­te­nant). Curieux d’aller où était la bou­tique, mais ne recon­nais­sant presque plus rien, je lui ai deman­dé si il y avait tou­jours le théâtre. Il m’a indi­qué le che­min en me disant qu’ils avaient vou­lu ras­sem­bler les res­tau­rants au même endroit à côté du ciné­ma, ce qui l’avait un peu pous­sé à dépla­cer la bou­tique. Nous sommes repar­tis avec deux bandes des­si­nées (de l’opération), un man­ga pour madame et une figu­rine de Dread­ball.

Un peu avant l’Agora, j’ai recon­nu le maga­sin de jeu vidéo où je m’arrêtais sou­vent avant ou après être pas­sé à Cel­lules grises. L’agora en lui-même a bien chan­gé, mais je me suis sen­ti en ter­rain connu mal­gré tout. Il me semble qu’il n’y avait pas d’entrée du ciné­ma mais qu’il fal­lait conti­nuer à mar­cher pour y accé­der, ça a peut-être été agran­di. Pour le théâtre, je ne sais plus si l’entrée était là. À l’emplacement ori­gi­nel du Cel­lules grises d’Évry, il y a main­te­nant une sand­wi­che­rie. À côté, il y a un Flunch et 千枝 m’a dit que c’était là qu’elle avait man­gé lors de ses jour­nées de for­ma­tion civique et de ses­sion d’information sur la vie en France.

Je me demande si j’y retour­ne­rais un jour. À moins que je ne craque pour Dread­ball…

Comments are closed.